Cherchez ici...
TOP
Yoga

Ce qui vous arrivera si vous construisez votre temple

Faites l’état des lieux

Fermez les yeux et tournez votre regard vers l’intérieur. Notez jusqu’où vous ressentez la profondeur. Votre sensation s’arrête au niveau de la gorge ? De la poitrine ? Du nombril ? Du bassin ? Et que voyez-vous ? Est-ce clair ? Lumineux ? Brumeux ? Vide ? Sombre ? Noir ? Blanc ? Rose ? Multicolore ? Cet exercice vous permet de faire l’état des lieux de votre temple intérieur et d’évaluer le travail à effectuer. Travail facultatif ! Car il est possible d’avancer dans la vie sans construire ce temple. Mais bon courage pour tenir le choc des aléas de l’existence ! Votre bateau prendra l’eau et vous serez ballotté de tous les côtés. C’est à mon avis l’absence de ce temple qui amène beaucoup de personnes à avoir des comportements destructeurs envers eux-mêmes et les autres. Parce que sans lui, la vie est dure.

Ma forêt d’or

J’ai posé la première pierre du mien autour de 33 ans (j’en ai bientôt 38). Mais une fois entamé, cela a été une question de survie. J’ai tout de suite vue et compris que cela me permettrait d’accéder à une dimension immense de l’existence. Jusqu’alors ignorée. Je me suis empressée, acharnée, entêtée à rattraper le temps perdu pour bâtir en urgence mon château d’or dans lequel j’allais pouvoir planter ma forêt magique. Quatre année plus tard, je suis fière de constater que ça a sacrément de l’allure ! Quand je ferme les yeux, je plonge dans un monde magique dont la base est mon bassin, duquel partent des racines qui vont jusqu’à mes pieds. Dans mon ventre et ma poitrine s’élève une forêt luxuriante remplie de cours d’eau, d’arbres dorés, d’oiseaux multicolores qui virevoltent. C’est vaste ! Il  y a des zones d’ombres pleines de fraîcheur et d’immenses arbres longilignes qui titillent le soleil installé tout là haut. Il y a du mouvement et de la vie à foison. Et ça, pour moi, c’est non seulement une grande victoire mais aussi une gigantesque sécurité.

C’est le refuge de la joie parfaite. Indépendante des événements et des jugements extérieurs. Ma valeur est là, inébranlable.

Que l’on vous trompe, que l’on vous blesse, que l’on vous critique et vous n’avez qu’à fermer les yeux et plonger dans cette belle nature pour retrouver la lumière et la beauté. Après ce rapide voyage vous ouvrez les yeux pleine d’assurance et de paix.

Alors parfois on oublie – j’oublie – d’entretenir mon temple. Je l’arrose moins. Oups une cigarette, un verre de trop et je sens quelques feuilles se faner, la lumière se griser, des liquides noirs et visqueux s’immiscer. Et comme je sais à quel point il peut être beau, alors je rectifie vite le tire. Je le soigne. Avec le yoga bien sûr 🙂 avec la méditation et dans le silence. En m’accordant du temps seule, sans écran, sans activité, sans parler. Juste en étant chez moi à cuisiner, lire, manger, réfléchir, écouter Chopin, …

Mais…

Mais ce temple fera peut-être fuir certaines personnes. Autant que vous le sachiez ! Surtout celles qui n’ont pas encore construit le leur. Car ces personnes se sentiront menacées ou alors intimidées par votre richesse intérieur. Elles ne se sentiront pas à la hauteur. Même si vous ne faites absolument rien pour leur procurer ces émotions. Elles se placeront d’elles-mêmes dans cette posture d’infériorité. Elles sortiront de votre vie pour – je l’espère toujours – construire leur temple et revenir fortes, droites et ancrées. C’est uniquement à ce moment que les connexions spirituelles et cosmiques peuvent s’installer. De temple à temple.

Construire son temple ne coûte rien, si ce n’est que du temps et une discipline radicale. Le temps est précieux, infiniment, car chaque heure perdue est soustraite au travail qui concourt à la gloire divine, à votre engagement vers la joie parfaite ! Je vous le souhaite de tout mon coeur.

Namasté sisters & brothers, je vous embrasse.

Crédits images : HERIKITA

Vous aimerez aussi ...

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *